Balanescu Quartet
Roumanie, 4 musiciens



Lorsque le violoniste et compositeur roumain Alexander Balanescu crée son quatuor à cordes en 1987, il n’imagine probablement pas, même dans ses rêves les plus fous, la diversité des contrées musicales qu’il traversera avec ses musiciens. Mais il est rapidement clair, très tôt dans sa carrière musicale, qu’il est amené à devenir l’un des musiciens et compositeurs les plus visionnaires et novateurs de la musique contemporaine. Dès l’âge de sept ans, il est admis à la Special School for Music de Bucarest, sa formation le mène ensuite à Jérusalem, Londres puis New York. De retour à Londres, il entame sa collaboration avec Michael Nyman sur les musiques de plusieurs films de Greenaway et, à partir de 1979, il dirige l’ensemble Michael Nyman. Avec son propre quatuor, Balanescu est constamment à la recherche de nouveaux défis musicaux et travaille avec des compositeurs et musiciens du monde du jazz, tels John Lurie et Ornette Coleman, de la musique pop, comme les Pet Shop Boys et Goldfrapp ou de la musique électronique, comme To Rococo Rot et Kraftwerk. Le projet actuel, « Maria T », est un hommage à son pays, plus exactement à la légendaire chanteuse roumaine Maria Tănase dont la carrière a commencé dans les années 30 et qui était surnommée « la Piaf roumaine », à une époque où Bucarest portait encore le titre de « Paris de l’Est ». Avec le vidéaste autrichien Klaus Obermaier, Balanescu a mis en scène un spectacle multimédia sur cette chanteuse mondaine et émancipée. Les chansons de Tănase constituent le point de départ de ses compositions qu’il transpose dans son propre langage musical. Par ses compositions, qu’il combine parfois avec des pistes du chant original, Balanescu jette avec élégance un pont entre le présent et le passé et rend hommage à une chanteuse d’exception avec un projet musical savamment élaboré et comportant de multiples facettes. ARTE/ Matthias Schneider Par ses compositions, qu’il combine parfois avec des pistes du chant original, Balanescu Quartet jette avec élégance un pont entre le présent et le passé avec un projet musical savamment élaboré et comportant de multiples facettes. Observer l’œuvre musicale du quatuor Balanescu fait penser à un jeu de dominos qui s’abat, tellement ses collaborations musicales sont variées et liées les unes aux autres. Avec son dernier album, remonter la piste des dominos s'avère une entreprise toujours aussi intéressante. ARTE







Balanescu Quartet par runprod